News from the Locarno Festival
 

Le Pardo d’onore Swisscom 2014 à Agnès Varda

Le Pardo d’onore Swisscom 2014 à Agnès Varda

Share:

© Julia Fabry © ciné-tamaris

Le Pardo d’onore Swisscom 2014 à Agnès Varda

Share:

© 1994 agnes varda et enfants

Le Pardo d’onore Swisscom 2014 à Agnès Varda

Share:

© Max Raab/Agnes varda

Le Pardo d’onore Swisscom 2014 à Agnès Varda

Share:

© 1985 ciné-tamaris

Le Pardo d’onore Swisscom 2014 à Agnès Varda

Share:

© 1985 ciné-tamaris
Previous Next

La réalisatrice française recevra, pendant le 67° Festival del film Locarno (6 – 16 août), le Pardo d’onore Swisscom.

Après avoir débuté comme photographe de théâtre, Agnès Varda réalise son premier long métrage de fiction, La Pointe courte, en 1954, avec Philippe Noiret aussi à son premier film. Le film, dont Alain Resnais assura le montage, s'imposa aussitôt comme l'une des références de la jeune génération française, dont les goûts et les caractéristiques conflueront bientôt dans celle qui sera définie la Nouvelle Vague. Variant les techniques et les styles, de la fiction au documentaire, Agnès Varda s’est imposée comme l’une des figures majeures du cinéma français et international.

L’hommage que lui rend le Festival de Locarno sera accompagné par la projection d’une sélection de ses films : les longs métrages Cléo de 5 à 7 (1962), Les Créatures (1966), Lions Love (…and Lies) (1969), Documenteur (1981), Sans toit ni loi (1985), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000) et Les Plages d’Agnès (2008), le court métrage Oncle Yanco (1967), ainsi que les cinq épisodes de la série télé Agnès de ci de là Varda (2011).
Les spectateurs du Festival auront, en outre, la possibilité de rencontrer Agnès Varda lors d’un débat pubic.

Carlo Chatrian, Directeur artistique du Festival se dit “particulièrement heureux d’accueillir Agnès Varda à Locarno et de pouvoir ainsi reparcourir l’ensemble de sa carrière. Narratrice et témoin de son temps, elle a fait de la recherche linguistique et de la liberté formelle sa règle. Dans ses films les plus connus (Cléo de 5 à 7, Sans toit ni loi) comme dans ses œuvres à redécouvrir (Lions Love (…and Lies), Documenteur), dans ses fictions, interpretées par de célèbres acteurs, comme dans ses documentaires (Les Glaneurs et la Glaneuse), Agnès Varda nous rappelle que le cinéma est un acte de création qui implique pleinement, tant sur le plan émotionnel que sur le plan politique, celui ou celle qui tient la caméra ou la dirige. Pour un Festival qui veut être la maison du cinéma indépendant, le Pardo d’onore à Agnès Varda n’est pas seulement la juste reconnaissance attribuée à l’une des figures majeures du cinéma moderne, mais aussi un signal fort qui nous montre le chemin à emprunter.

Le Pardo d'onore, parrainé par Swisscom pour la sixième année consécutive, est la reconnaissance du Festival del film Locarno à de grands réalisateurs du cinéma contemporain. Dans le passé, il a été remis à de grands maîtres, tels Samuel Fuller, Jean-Luc Godard, Ken Loach, Sidney Pollack, Abbas Kiarostami, William Friedkin, JIA Zhang-ke, Alain Tanner et, en 2013, Werner Herzog.
Agnès Varda est la deuxième femme à être récompensée après Kira Muratova en 1994.

La sélection complète du 67° Festival del film Locarno sera annoncée lors de la conférence de presse programmée le 16 juillet.

 

Service de presse
67° Festival del film Locarno
6 – 16 | 8 | 2014
Via Ciseri 23 | CH-6601 Locarno
tel +41 91 756 21 21 | fax +41 91 756 21 49
press@pardo.ch | www.pardo.ch

Press Office
Liens utiles

Follow us


© Locarno Festival
Impressum & Disclaimer